Manifesto

Tant que je respire, j’attaque.

Bernard Hinault